Gardiens de la paix

Les gardiens de la paix ne sont autres que les anciens agents de prévention et de sécurité (APS).

Depuis le mois de juin 2008, la commune d’Evere a instauré le système des gardiens de la paix et des sanctions administratives communales.

 

De manière générale, les gardiens de la paix s’emploient à :

  • lutter contre le sentiment d’insécurité par une présence uniformisée sur le terrain ;
  • lutter contre le phénomène des nuisances publiques ;
  • améliorer la convivialité et le bien-être des habitants.

 

La loi définit les missions des gardiens de la paix comme :

  • la sensibilisation du public à la sécurité et à la prévention de la criminalité ;
  • l'information des citoyens en vue de garantir le sentiment de sécurité ainsi que l'information et le signalement aux services compétents des problèmes de sécurité, d'environnement et de voirie ;
  • l'information des automobilistes au sujet du caractère gênant ou dangereux du stationnement fautif et la sensibilisation de ceux-ci au respect du règlement général de police sur la circulation routière et à l'utilisation correcte de la voie publique ;
  • La sécurisation de la traversée d'enfants, d'écoliers, de personnes handicapées ou âgées ;
  • l'exercice d'une surveillance de personnes en vue d'assurer la sécurité lors d'événements organisés par les autorités.

 

Les gardiens de la paix sont donc des employés communaux qui effectuent des rondes sur le territoire everois et qui sont totalement à votre service.

De manière pratique, ils effectuent entre autres :

  • une sécurisation routière aux abords des écoles,
  • une présence, une surveillance et un accueil de première ligne sur toutes les rues de la commune,
  • le relevé de tous les faits survenant sur la voie publique et susceptibles d’incommoder le citoyen ainsi que le renvoi de ces constats auprès des services communaux compétents,
  • l’organisation d’actions de prévention contre le vol de et dans les véhicules, en collaboration avec la zone de police,
  • la sécurisation et la surveillance des véhicules lors de grands évènements,
  • à la demande de Child Focus, l’affichage et le désaffichage des photos des enfants disparus et/ou retrouvés,
  • la dispensation de conseils en tous genres en matière de prévention de la criminalité de manière générale (comment éviter d’être victime ?…)
  • pour les gardiens de la paix constatateurs, le relevé de toutes les infractions au règlement général de police et le renvoi de ces constats au fonctionnaire sanctionnateur de la commune,...

 

Pour plus de renseignements :

Les sanctions administratives communales

Le Règlement de Police

Maisons de quartier

Le service prévention a 3 maisons de quartier situées sur les sites des sociétés de logements sociaux : Picardie, Germinal et Platon.

 

Le travail de quartier est une méthode de prévention ayant comme objectif général l’amélioration de la qualité de vie sociale et physique des quartiers. L'objectif peut être défini de façon plus pragmatique comme « augmenter la qualité de vie et du logement dans les quartiers d'attention par l’instauration d’un processus de communication entre les habitants, les services et les organisations et l’investissement dans les habitations et l’environnement (l’habitat) ».

 

Instrument de prévention sociale de première ligne, la maison de quartier est un lieu de rencontre pour tous les habitants du quartier et est donc principalement axée sur la prévention primaire. Partant des compétences et de la volonté des habitants de prendre leur situation en main, nos éducateurs ont comme finalité dans leur travail quotidien de se rendre superflu.

 

Les éducateurs réalisent 5 objectifs stratégiques à travers leur maison de quartier :

  1. rencontres
  2. activités de détente et animations
  3. permanences sociales
  4. information et formation
  5. dynamisation du quartier

 

Les éducateurs travaillant dans les maisons de quartier organisent, pour les everois de tout âge, d'une part, des activités socioculturelles et sportives ponctuelles et, développent d'autre part, des projets éducatifs à court et à moyen terme.

Egregoros

Sur le terrain depuis 2003, les médiateurs de jour et de nuit de l’ASBL Egregoros s’efforcent de prévenir toute escalade lors de conflits familiaux et de voisinage. Ils tentent par leur présence sur le terrain de renouer les liens sociaux entre les habitants de la commune d’Evere.

 

Écouter et résoudre

Grâce à un numéro gratuit, ils sont à l’écoute des everois de 9 heures du matin à 1 heures du matin, sept jours sur sept. Leurs interventions débouchent sur des médiations qui rassemblent les différentes parties afin de trouver des solutions aux troubles de voisinage et autres désagréments de la vie en société.

 

Veiller et agir

Par leurs rondes pédestres, ils assurent une présence sécurisante dans les rues afin de détecter et prévenir les incivilités. Plus de six rondes pédestres sont organisées tous les jours, ce qui permet aux médiateurs d’être en contact permanent avec l’ensemble de la population everoise.

 

Aider et accompagner

Certains cas rencontrés nécessitent une aide spécialisée qui dépasse le cadre de travail des médiateurs. Dans ces dossiers, ils orientent les citoyens vers des structures partenaires tout en respectant scrupuleusement les règles de la déontologie et du secret professionnel.

Mesures Judiciaires alternatives

Sur rendez-vous uniquement

Dans le cadre du Plan Global du SPF Justice, la commune d’Evere participe, depuis 1997, à l’application de mesures judiciaires alternatives, mieux connues sous le nom de PTA (Peine de travail autonome) et TIG (Travail d’Intérêt Général) dont chaque dossier leur est confié et est traité en étroite collaboration avec les Maisons de Justice francophone et néerlandophone de Bruxelles.

 

Le SEMJA est le partenaire de l’assistant de justice vis-à-vis du condamné :

  • Il rencontre le justiciable ;
  • Il recherche un lieu de prestation adapté (associatif ou public) sur base de son réseau et des particularités propres à chaque justiciable ;
  • Il vérifie l’exécution de la peine de travail et en tient informé l’assistant de justice ;
  • Il soutient le condamné et le lieu de prestation durant l’exécution de la peine de travail.

Pour en savoir plus

Pour maintenir la sécurité et la tranquillité publique, la répression est nécessaire mais la prévention l’est tout autant. Ne dit-on pas "mieux vaut prévenir que guérir" ? L’insécurité est un phénomène multiple dont les causes sont tout aussi multiples et variées (pauvreté, isolement, décrochage scolaire,...). Il est donc important d’agir sur plusieurs fronts afin d’enrayer la criminalité et le sentiment d’insécurité.

 

Dans une vision de prévention intégrale et intégrée, le service prévention vise à développer et soutenir une politique de prévention qui aborde l’insécurité sous tous ses aspects. Partant du principe qu’un problème ne peut être résorbé que s’il est pris en compte dans sa globalité, une attention permanente doit être accordée à tous niveaux (prévention, répression, suivi) et à tous les acteurs pouvant y contribuer. C’est pourquoi à Evere nous travaillons en totale confiance avec nos partenaires (maison de jeunes, police, sociétés de logements sociaux, etc.). Chacun son métier et sa manière de faire, dans le respect de l’autre.

 

La politique de prévention de la criminalité se joue sur trois niveaux de pouvoir en Belgique : au niveau fédéral, au niveau régional et au niveau communal. Pour faire simple, les communes reçoivent des subsides du SPF Intérieur et de la Région Bruxelles-Capitale pour mener à bien leur politique de prévention. Ces partenariats se concrétisent dans ce qu’on appelle les contrats de sécurité et de prévention. Les communes reçoivent une certaine somme d’argent avec laquelle elles organisent des actions qui leur sont propres. Si vous pouvez trouver des éducateurs de rue un peu partout en Belgique, vous ne trouverez des médiateurs façon Egregoros qu’à Evere... L’ASBL est un projet unique en Belgique. À Evere, on se bouge, on n’aime pas être les derniers de la classe!